Étude : les consommateurs en Asie préfèrent les mandarines Orri de Jaffa

Les mandarines Orri de Jaffa où l’Orient rencontre l’Occident

Une nouvelle étude révèle que 73% des consommateurs chinois admettent qu’ils seraient susceptibles d’acheter le fruit Orri de Jaffa facile à peler, tandis que 81% des consommateurs japonais déclarent  être susceptibles d’acheter les mandarines (nommées « Jaffa OR » au Japon).

Le Conseil des Plantes d’Israël « Plants Production & Marketing Board » a mené une étude de marché sensorielle en Chine et au Japon pour évaluer le potentiel et le positionnement des mandarines Orri sur ces marchés. Les résultats indiquent une préférence importante pour la mandarine Orri de Jaffa en Chine et au Japon.

Le centre de recherche mondial MMR Research Worldwide Ltd. a mené cette étude de marché sensorielle en Chine au mois d’avril 2017, réalisant le sondage auprès de 202 résidents de Beijing et Shanghai, âgés entre 25 et 55 ans. Les objectifs de l’étude portaient sur l’examen de l’acceptation de la mandarine Orri de Jaffa par rapport aux autres variétés de mandarines disponibles sur le marché chinois.

Globalement, la mandarine Orri de Jaffa a été performance, bien mieux que Frutaria et Buzhihuo, et de façon exponentielle, que la Murcott (célèbre sous le nom de tangerine au miel). La mandarine Orri de Jaffa a bien été appréciée pour tous les attributs sensoriels, atteignant les 70% ou mieux encore, jusqu’au « parfait » (note optimale) concernant la couleur (avant d’être pelée), la puissance de son arôme, l’intensité du goût et la fermeté de la texture. « Singulièrement,  de nombreux consommateurs ont spontanément complimenté le fruit pour son juteux et l’équilibre de sa saveur douce et acide », remarque Tal Amit, directeur du secteur des agrumes auprès du « Plants Production & Marketing Board » d’Israël.

Une étude de marché sensorielle similaire tenue à Tokyo au Japon par GfK Custom Research LLC auprès de 200 hommes et femmes âgés entre 30 et 60 ans a présenté des résultats identiques. 81% des consommateurs japonais interrogés ont déclaré qu’ils achèteraient les mandarines Orri de Jaffa, alors qu’uniquement 46% ont affirmé qu’ils achèteraient les Ponkans et 39% les Murcotts.

Les résultats de l’étude ont révélé que le caractère agréable de la mandarine Orri de Jaffa est bien supérieur à ses concurrentes concernant le « bon équilibre douceur-acidité », la « jutosité » et la « texture ».

« Ces nouvelles sont prometteuses pour les producteurs israéliens de la mandarine Orri de Jaffa qui ont investi des efforts importants afin d’accélérer le rendement et garantir la qualité élevée des fruits», déclare Amit. « La mandarine Orri de Jaffa augmentera son volume d’exportation vers la Chine et le Japon pour la prochaine saison à compter du mois de janvier 2018. »